Vendetta Mathea




"Notre histoire démarre aux Etats-Unis et plus précisément à Détroit.
Une jeune fille, Vendetta, grandit dans un entourage artistique. Sa mère est danseuse, et son père musicien jazz. Sans être poussée par ses parents, l'envie de danser accompagne ses journées et d'école en école, elle devint rapidement danseuse professionnelle. La voici donc bien partie pour faire une grande carrière américaine.
Engagée dans une troupe, elle est invitée à se produire en Europe et en France. Son destin l'a conduit à faire une représentation à Aurillac…"
Danseuse, chorégraphe, pédagogue et plasticienne, Vendetta Mathea est formée par des grands maîtres de la danse et à leurs techniques (Graham, Limon, Dunham, …).

Installée à New-York, elle tourne au sein de grandes compagnies et avec Walter Nicks à partir de 1971. Vendetta Mathea interprète ses propres pièces en solo dès 1979 et pendant plusieurs saisons.

"Elle joue la partie seule, après avoir dansé dans les plus grandes compagnies. Elle peut cette aventure : tant de façons de parler, de dire, de danser. Un style à elle. Elle accomplit la performance que personne avant elle n'avait faite... Sa volonté, sa joie, sa croyance, elle nous les donne comme une poétique aventureuse." - Amélie Grand - Février pour la Danse - 1982 - Avignon.

C'est en France, en 1983, au cœur du mouvement contemporain, qu'elle crée la Compagnie Vendetta Mathea. Parmi de multiples expériences, Vendetta Mathea réalise pendant trois ans de 1993 à 1995, avec le concours d'une cinquantaine de danseurs, chanteurs, musiciens, plasticiens de tous bords, des recherches sur le thème "Modernité gestuelle et Tradition musicale" conduisant à la création de trois pièces.
"Quand des racines entremêlées de danses et musiques d'ici et d'ailleurs surgit une nouvelle essence splendide et forte, 'Colors de Vida' cristallise l'inouï d'une révélation." - 1994 - Christine Lebas.

Elle est l'auteur d'une cinquantaine de pièces. Après trente ans de carrière et des milliers de représentations à travers le monde, Vendetta Mathea danse "Women" à New-York en 2004, pièce qui figure comme l'une des grandes dates de la danse moderne dans l'encyclopédie Encarta.

Sa dernière création est "Homme | Animal" présentée dans sa version intégrale en janvier 2010 à Paris. "... une qualité d'écriture et un raffinement dans la danse ... C'est un style. Un style fait de fluidité, un très beau travail en particulier sur le rapport au poids ... Quelque chose de très personnel, de très particulier. C'est précieux." Philippe Verrièle - Rencontres danse - Festival d'Avignon - juillet 2010 

Depuis 1992, Vendetta Mathea dirige La Manufacture à Aurillac, ancienne friche industrielle de 1.300 m² construite en 1898, devenue centre de formation, de création, de production et de diffusion intégralement dédié à la danse, au mouvement et à l'image.

 Parcours chorégraphique


Formation

Vendetta Mathea a suivi une formation en danse et musique à Detroit (Michigan) dans le cadre du programme "Dance Power" avec Manuel Alum, Merce Cunningham, José Limon et Arthur Mitchell, à la "University of Detroit" avec Lisa Novac, puis à New York au "Alvin Ailey American Dance Centre", au "Dance Theatre of Harlem" avec Mary Barnett et à la "Juilliard School of Music" entre autres avec Alfredo Corvino et Kazuko Hirabayashi.
Elle s'est également formée auprès de divers professeurs tels Louis Falco, Finis Jhung, Jennifer Muller, Walter Raines et Clay Taliaferro.

Vendetta Mathea interprète

Dès 1971, Vendetta Mathea entame une carrière d'interprète avec la "Walter Nicks Dance Company" pour l'"American Dance Festival" au "Connecticut College". Membre fondateur de la compagnie, elle est la soliste de Walter Nicks pendant dix ans. Elle travaille aussi avec de nombreux chorégraphes dont Vanoye Aikens, Mary Barnett, Katherine Dunham, Garth Fagan, Clifford Fears, Kazuko Hirabayashi, Lukas Hoving, Shamus Murphy, Eleo Pomare, Paul Taylor, Morton Winston, Yuriko, …

Pendant cette décennie, elle parcourt le monde avec les compagnies de Garth Fagan, Clifford Fears, Katherine Dunham, Morton Winston, Walter Nicks, Eleo Pomare, Kazuko Hirabayashi et danse entre autres avec le "Contemporary Chamber Dance Group", la "Capoeira of Bahia" et la "Harlem Opera Society". Ses grandes qualités scéniques lui valent la reconnaissance de la presse spécialisée lors du "Delacorte Dance Festival" à New-York : "The solo by Vendetta Mathea - very, very good indeed, the Kind of materiel that company showstoppers are made of." - 1976 - Dance Magazine.

Vendetta Mathea chorégraphe
A partir de 1979, Vendetta Mathea crée et interprète ses propres pièces en solo. "Elle joue la partie seule, après avoir dansé dans les plus grandes compagnies. Elle peut cette aventure : tant de façons de parler, de dire, de danser. Un style à elle. Elle accomplit la performance que personne avant elle n'avait faite... Sa volonté, sa joie, sa croyance, elle nous les donne comme une poétique aventureuse." - Amélie Grand - Février pour la Danse - 1982 - Avignon.

Accompagnée par les musiciens Jean-Claude Kérinec et Staff El Meddah, elle danse sur les scènes des principaux festivals en France et en Europe. "Vendetta Mathea, c'est le bonheur de danser." - Centre de Chateauvallon - Nice-matin. "Vendetta Mathea est l'une des personnalités les plus en vue du monde de la danse. Elle s'en imprègne, elle l'incarne... Avec modestie et simplicité ... Vendetta Mathea maîtrise l'espace, le transforme par sa seule présence, le sublime." - Festival d'Avignon - Vaucluse matin. On parle alors de "Contemporary Ethnic Dance". Après plusieurs saisons en solo, Vendetta Mathea crée en 1983 sa compagnie qui s'implante à Aurillac en 1986.

Vendetta Mathea est l'auteur d'une cinquantaine de pièces chorégraphiques. Certaines de ces pièces ont été maintes fois jouées à travers le monde. "Vendetta Mathea a toujours brisé les barrières entre les différents modes d'expression chorégraphique." - Le Berry Républicain. "... classicisme et avant-gardisme ...". Le Républicain Lorrain.
Au cœur de la lutte pour les droits civiques au début de sa carrière, les créations de Vendetta Mathea ont pour thème récurrent la nature humaine. Elles se construisent autour d'une abstraction, à partir d'un mouvement improvisé, porteur de sa propre pensée ou émotion ; à la manière dont elle compose ses toiles, au fil des sensations.

De 1993 à 1996, Vendetta Mathea réalise, avec le concours d'une cinquantaine de chanteurs, danseurs, musiciens, plasticiens, … de tous bords, des recherches sur le thème "Modernité gestuelle et Tradition musicale" conduisant à la création de trois pièces. "Quand des racines entremêlées de danses et musiques d'ici et d'ailleurs surgit une nouvelle essence splendide et forte, 'Colors de Vida' cristallise l'inouï d'une révélation." - Christine Lebas - 1994 - La Montagne.

Poursuivant des recherches initiées en 2001 sur la "mécanique du commencement" et son cycle perpétuel, Vendetta Mathea a créé en 2003 une pièce intitulée "Women" sur une partition de Bill Kleinsmith. Synthèse de plusieurs de ses travaux antérieurs, cette pièce figure dans l'encyclopédie "Encarta" comme l'une des grandes dates de la danse moderne.
En mai 2007, elle présente la création "Le Temps Avance". "La fluidité de la gestuelle en art moderne se fond dans le délié de la mise en scène, centrée sur l'éternelle question "qui sommes-nous ?" et le mystère de la relation à l'autre, au cosmos. Sur des musiques du monde recréées en osmose, parfois percées de cris, le spectacle éblouissant, envoûtant, tisse en continu des émotions saisissantes et poignantes." - 2007 - La Montagne
 
En juin 2008, Vendetta Mathea présente "Quand j'étais humain". "... la chorégraphie de Vendetta Mathea exprime l'intériorité de chaque être. Chaque geste est justifié, son contenu sensible interpelle et reste compatible avec la virtuosité. Une richesse technique jaillit du mouvement, les références sont là, les racines et les sources font naître un style authentique, profond et d'une grande pureté. Cette danse, à la fois solennelle, condensée et enthousiaste nous émeut. Un large éventail d'expression oscille entre rigueur et liberté. La valeur technique des danseurs ainsi que la conception chorégraphique nous réservent sans cesse des surprises, nous confrontent à l'inattendu." - extrait en avant-première - 18 mai 2008 - Nicole Guerber Walsh

En juillet 2009 et suite à une résidence à La Manufacture, Vendetta Mathea présente avec une compagnie intégralement renouvelée une nouvelle pièce intitulée "Homme|Animal", "... travail profond sur le noyau dur de l'humain..." Rosita Boisseau - Télérama - 18 mars 2011

"Le travail de Vendetta Mathea, chorégraphe franco-américaine, nous interroge à travers cette création sur la nature humaine en tentant de saisir cette part vitale, cette animalité, qui fait que justement nous sommes humains. Les trois danseurs se donnent à fond et nous font vivre cet univers singulier, à la fois sauvage et poétique. Homme/Animal est un spectacle fort qui s'inscrit jusque dans notre chair." - Stephen Pisani - Arte - Juillet 2009

"Une pièce superbement dansée - il faut suivre Surya Berthomieux - qui s'efforce d'être comprise par le public et qui croit en un message propre de la danse ! Tout, des costumes - robe courte et fluide, boxer moulant - à la musique synthé, contribue au sentiment d'anachronisme. Et pourtant tout fonctionne bien, s'enchaîne en scènes lisibles et énergiques. Certes, cela se développe selon un propos dramatique simple mais efficace et prenant. Certes, l'homme est un animal, le reste et doit pourtant trouver son humanité en lui comme l'exprime la gestuelle. Certes, le mélange danse classique, jazz et hip-hop est attendu. Certes. Mais Homme Animal à force de ne rien accorder à la mode, de croire en ses vertus anciennes, possède une revigorante fraîcheur hors du temps." Philippe Verrièle - Danser - Octobre 2009

En juillet 2012, quelques semaines après la 100ème représentation d'"Homme|Animal", Vendetta Mathea présente WATER SOUL, une pièce qui s'inscrit dans le prolongement du travail de la chorégraphe sur la nature humaine, autour de la quête de spiritualité de l'être humain et de ses errements sur ce chemin de vie.

Vendetta Mathea pédagogue

Professeur de renommée internationale, spécialiste du mouvement au National Endowment for the Arts à Washington, Vendetta Mathea est l'invitée des grands stages de danse (American Dance Festival Outreach Program, International Sommer Akademie Köln, Stage International de Lausanne, International Dance Workshop of Vienna, Bishop University - Québec, ... ) et enseigne en France depuis 1976.

Formée par des grands maîtres de la danse et à leurs techniques (Graham, Limon, Dunham, Classique), Vendetta Mathea fait partie de la génération des chorégraphes post-modernes américains ; avec une prédilection pour le solo dont elle a contribué à perpétuer la tradition, un certain goût pour la virtuosité et l'inspiration du "french way".

Confrontée, tout au long de sa carrière, aux principaux courants et touchée par la grande diversité des approches, Vendetta Mathea a développé, en tant que pédagogue, une technique axée sur la maîtrise des fondamentaux du mouvement, la recherche du sens et l'éveil des sens.

Riche de langages, de savoirs ancestraux, de techniques, complété par une longue pratique du Thaï Chi et des arts martiaux, le travail de Vendetta Mathea est profondément authentique et recentré sur l'énergie. Il construit le danseur en tant qu'artiste, au service de ses facultés d'interprète, de son épanouissement personnel et de sa capacité à porter un projet artistique et culturel spécifique.

En tant que chorégraphe et plasticienne, elle scrute de pièce en pièce la nature humaine et les émotions dont l'étude a toujours nourri sa vie au-delà même de sa création artistique.

Liens



revue de presse
Site de la cie Vendetta Mathea & Co
Facebook Vendetta Mathea





Répertoire des créations




1969 | "Yesterday, Today and Tomorrow" - Detroit
Ford Auditorium (Detroit Awarded)

1969 | "Band of Gipsies" - Detroit
Fox Theater - Metro Arts

1970 | "Black Pride - Me, Myself and I" - Detroit
Ford Auditorium

1970 | "Blood, Sweat and Tears" - Detroit
Mackenzie Theater

1970 | "Don't Call me Whity" - Detroit
Black Art Theater

1971 | "Living in the U.S.A." - Detroit
Community Center

1971 | "Madman across the Water" - Detroit
Y.M.C.A.

1971 | "Maggot Brain" - Detroit
Y.M.C.A.

1972 | "Business Goes On" - Connecticut
American Dance Festival

1972 | "I Love You" - New-York
Manhattan City College

1972 | "Grandma's Hands" - Detroit
Opera Hall

1973 | "You and I" - Connecticut
American Dance Festival

1974 | "Mind, Body and Soul" - New-York
Juilliard School of Music

1975 | "Return to Forever" - New-York

1975 | "Reflections" (solo) - Connecticut
American Dance Festival

1979 | "Lobo" (solo) - Connecticut
American Dance Festival

1979 | "Chasing the Woodoh Down" - Newark
New Jersey

1981 | "Bass" (solo) - Toulouse
St Cyprien

1981 | "Maracatu Atomico" - Nice
M.J.C. Magnan

1984 | "Bass" (group) - Monaco
Théâtre Princesse Grace

1986 | "Movement in Time" - Aurillac
Jardin des Carmes

1987 | "Sentiments" - Aurillac
Parc des Sports

1987 | "Hélios: Soleil Universel" - Aurillac
Théâtre Scène Nationale

1987 | "Not For Kids Only" - Aurillac
Théâtre Scène Nationale

1987 | "Lobo  (group) - Aurillac
Théâtre Scène Nationale

1987 | "Reflections" (group) - Aurillac
Théâtre Scène Nationale

1988 | "Distant Dreams" - Aurillac
Théâtre Scène Nationale

1989 | "Ancient Dreams" - Super-Lioran
Centre de Congrès

1989 | "Revolution" - Aurillac
Festival Aurillac Danse Création

1990 | "Shankar" - New-York
Manhattan C.M.S.

1990 | "Conversation" - New-York
Manhattan C.M.S.

1990 | "Space" - New-York
Manhattan C.M.S.

1990 | "Knowing Who You Are" - New-York
Manhattan C.M.S.

1990 | "Art Gallery of Life" - Detroit
Marygrove Theater

1993 | "Living Colors" - Aurillac
La Manufacture

1994 | "Colors de Vida" - Aurillac
La Manufacture

1995 | "Flowing Colors" - Aurillac
La Manufacture

1996 | "Terres" - Wien
Sommer Tanz Wochen 1996

1997 | "Ultime Phase" - Aurillac
Festival Eclat 1997

1998 | "Ici et Là bas" - Aurillac
Festival Eclat 1998

2000 | "For the Fun" - Aurillac
Festival Eclat 2000

2001 | "Inspiration" - Fort de France
Abbaye de Cluny

2001 | "L'éternel Commencement - phase 1 : la rencontre" - Aurillac - Festival Eclat 2001

2002 | "L'éternel Commencement - phase 2" - Aurillac
Centre de Congrès

2002 | "Contrastes" - Qingdao
Chine

2003 | "Women" (cie) - New-York
Aaron Davis - Marian Anderson Theatre

2003 | "Solo" - Aurillac
La Manufacture - Festival Eclat 2003

2004 | "Women" (solo) - Aurillac
La Manufacture - Festival du Marais Poitevin 2004

2007 | "Le Temps avance" (cie) - Aurillac
Théâtre d'Aurillac

2008 | "Quand j'étais humain" (cie) - Aurillac
Théâtre d'Aurillac

2009 | "Homme|Animal" (cie) - Avignon
Théâtre Golovine

2010 | "Homme|Animal" (cie) - Paris
Café de la Danse

2012 | "Water Soul" (cie) - Avignon
Théâtre des Lucioles

2013 | "Water Soul" (cie) - New York
Downtown Festival